Coudekerque - Branche
Un parc paysagé habité

Construction de 55 logements dont 15 logements individuels en accession, 6 logements individuels locatifs,
1 collectif de 13 logements et 1 collectif de 19 logements labellisé PASSIVHAUS



Le contexte et les attentes du programme nous ont conduit à développer un concept de parc paysagé habité qui offre un juste équilibre entre le végétal et le construit. Créer une sensation de vastes espaces végétalisés malgré une densité importante. Notre ambition est de proposer un cadre de vie agréable aux futurs habitants et aux riverains.

Le site est bordé de deux voies qui structurent la ville de Coudekerque-Branche. L’église Ste Thérèse créée un événement central sur le terrain qui est aujourd’hui entouré de bâtiments parasites qui troublent sa lecture et ne met pas en valeur son architecture. Notre projet propose de lui rendre son autonomie en créant un écrin végétal composé à l’Est d’un glassi de gazon, à l’Ouest et au Nord d’un square urbain. Aucunes nouvelles constructions, ni même des espaces extérieurs privatifs, ne viendront jouxter l’église. Le travail de conception a porté notamment sur l’harmonisation des masses en recherchant un équilibre entre les différentes échelles des maisons existantes, l’église et les nouveaux bâtiments. Nous avons cherché à ne pas créer de confrontation avec l’église, elle doit rester l’élément majeur et dominant du site.

Le bâtiment collectif situé la rue Ghesquière reste dans un gabarit proche des maisons mitoyennes. Ce bâtiment marque l’entrée de l’opération, son plan en T crée le retournement indiquant l’entrée de l’opération. Au rez-de-chaussée sur l’angle, une surface commerciale est implantée ce qui permettra de soutenir le pôle d’attractivité commercial de la rue Ghesquière. Un espace extérieur attenant à la surface commerciale contribuera à animer le parvis de l’église Sainte Thérese.

Les volumes extérieurs du projet sont rythmés par des modules alternant les formes, les teintes, les matériaux en évitant ainsi l’effet de masse et de répétition tout en préservant une harmonie d’ensemble maitrisée. Chaque logement dispose d'un espace extérieur privatif soit sous forme d’un jardin, d’un grand balcon végétalisé ou d’une vaste terrasse « sur le toit ».
La typologie la plus haute sera en R+1 plus attique pour les immeubles collectifs d’habitations.

L’architecture proposée a recours à des matériaux qualitatifs et indémodables. L’ensemble des rez-de-chaussée des logements et le premier étage des collectifs sont en briques. L’attique des collectifs et le premier étage des logements sont en ossature bois revêtu d’un bardage zinc et pour certaines maisons individuelles, un bardage en mélèze.
Ce mode constructif a été retenu afin d’atteindre un niveau de performance énergétique très élevé.

Les enjeux écologiques pour les générations à venir et la flambée des prix des énergies nous imposent d’avoir une attitude responsable face à la consommation des énergies non renouvelables. Demander aux habitants d’être responsables face à ces problématiques implique au préalable que les bâtiments puissent le permettre. Le projet respecte donc les principes de conception bioclimatique et une conception basée sur l’optimisation énergétique.

La pérennité doit aussi se faire dans le partie pris architectural dont l'objectif de pouvoir traverser les époques. Notre projet a pour ambition de proposer une architecture en dehors des effets de mode et sans pour autant être le pastiche d’une architecture traditionnelle tout en étant en adéquation avec les problématiques sociétales et les modes de vie actuels.


Surface /5 200 m² SP
Coût / 6 534 000 EUROS HT
Maitre d'ouvrage / SIA Habitat & Escaut Habitat
Equipe / Sylvagreg (Entreprise Mandataire) - Création Bois - Cochet Dehaene - Energelio - Arezo Ingénierie - Canopée
Performance / BBC & PASSIVHAUS
Phase / Chantier en cours - Livraison Septembre 2016

using allyou.net