AUCHEL
UNE EXTENSION COMME UN TOIT

Surélévation, extension et restructuration de la MSCM La Manaie.
Création d'une Unité de Vie Alzheimer de 14 lits au RDC, restructuration des 26 lits d'EHPAD au rez-de-chaussée et des 40 lits de l'USLD au 1er étage. Surélévation en R+2 pour créer 45 lits en USSR et le pôle médical.
Restructuration de la partie administration et création d'un CMS au rez-de-chaussée.



L’enjeu majeur du projet est la volonté de proposer une optimisation de l’ensemble des structures qui composent l’établissement. L’ensemble des modifications ont pour but de moderniser l’image de l’établissement qui est aujourd’hui pratiqué par de nombreux patients et leur famille.

Ce projet a été conçu selon des principes simples et essentiels, pour l’obtention d’une architecture claire et compréhensible par tous. Le projet d’extension a pour ambition de créer un dialogue avec l’architecture existante sans la rejeter et la dénigrer. Tirer parti de la construction originelle et faire en sorte que cette contrainte devienne un atout pour créer une volumétrie en adéquation avec le lieu, une architecture sur-mesure

L’extension se développe donc sur l’ensemble du plan en X du bâtiment existant et au R+2. Elle est conçue comme le volume de la toiture venant achever la composition du bâtiment. Elle vient aussi englober les jardins d’hiver existants pour ne constituer qu’un seul et même volume. Pour casser la trame répétitive des façades actuelles, les ouvertures du nouvel attique sont implantées de façons aléatoires. Trois dimensions différentes sont utilisées pour créer une variation.
Le même principe a été appliqué pour l’extension du rez-de-chaussée abritant l’Unité d’Accueil et de Soins Alzheimer. Elle est conçue comme une continuité du volume du R+2 afin de donner une cohérence globale à l’ensemble de l’établissement.

Ce dialogue entre les volumes qui constituent le projet permet d’éviter de créer une lutte entre différents styles architecturaux. L’extension se veut être humble envers le bâtiment originel qui fait l’histoire de l’établissement.

Profiter du cadre exceptionnel
La position géographique du site en promontoire offre des vues incroyables sur le paysage lointain. Les extensions sont donc conçues pour profiter de cet atout majeur. L’Unité d’Accueil et de soins Alzheimer est positionnée dans le prolongement de l’ancienne aile abritant la zone administration. Cela permet d’implanter les chambres des résidents sur les façades Est pour qu’ils puissent profiter des vues lointaines sur le paysage. A l’inverse les espaces de vie communs de l’unité sont eux orientés vers le cœur d’ilot où est implanté le nouveau jardin de l’UASA.
L’ensemble du 2ème étage peut également profiter de ce cadre exceptionnel. Entre autre le pôle médical et kinésithérapie qui en offrant des vues généreuses sur l’extérieur procurera aux patients quiétude et sérénité.

L’ensemble des espaces neufs ou restructurés ont été conçus pour permettre aux patients une déambulation agréable et aisée tout en restant sous la vigilance du personnel soignant. La spécificité du bâtiment existant porte notamment sur la dimension des espaces dédiés à la déambulation des patients. Il semble important que le projet de restructuration et les extensions puissent conserver ce point singulier qui fait l’un des atouts du bâtiment existant.

Un des enjeux du projet est la réorganisation des différents niveaux du bâtiment et la mise aux normes des chambres pour répondre aux besoins actuelles. Il s’agit avant tout de prendre en compte le fonctionnement existant et l’adapter au programme et à la nécessité de créer des zones spécifiques et autonomes par niveau.
Au rez-de-chaussée, le nouvel accueil devient l’élément majeur. Sa situation stratégique à proximité immédiate de l’entrée permet aux visiteurs ou résidents d’être immédiatement renseignés et orientés. Il est situé en relation direct avec le nouveau Centre de Médecine Spécialisé, l’administration de l’établissement et les locaux dédiés à l’admission des patients. La partie hébergement qui constitue l’EHPAD est maintenue à son emplacement initial. Elle est entièrement rénovée et réorganisée.

Au rez-de-chaussée, l’extension abrite l’Unité d’Accueil et de Soins Alzheimer. Son plan a été conçu en prenant en compte les besoins des patients et du personnel soignant. Les chambres se développent autour d’un patio central ce qui donne aussi la possibilité aux résidents de déambuler librement depuis les chambres vers les espaces de vie sans effet cul de sac. La composition du plan doit aussi permettre de créer des vues variées vers l’extérieur et un maximum d’apport de lumière du jour. Il est très important pour les résidents de pouvoir percevoir l’évolution de la journée et des saisons. Garder un lien avec le monde extérieur.

Le 1er étage accueil les 40 lits de l’USLD. L’ensemble des chambres sont ici rénovées et les SDB adaptées à la nouvelles réglementation PMR. Les espaces techniques et espaces de vie collectives ont été conservés à leur emplacement d’origine pour induire le minimum de modifications et de gêne lors des travaux.

L’extension du 2ème étage comprend le pôle médical et les 45 lits de l’USSR. L’ensemble des chambres neuves sont situées sur les ailes Sud et Ouest offrant une vue dégagée sur le paysage. Un pôle spécifique destiné aux médecins et personnel soignant se développe sur la 4ème aile. Elle est distincte de l’espace des chambres. On retrouve l’ensemble des locaux de vie, de service et technique nécessaires au bon fonctionnement des unités.

Une ambiance chaleureuse et apaisante
Les différents espaces communs sont conçus comme des lieux accessibles, conviviaux et confortables pour le résident et les familles. L'architecture intérieure et la décoration ont été conçues dans un esprit hôtelier et résidentiel pour que l’on se sente un peu « comme dans une maison ». Les espaces architecturaux sont destinés à recevoir un mobilier intemporel, que nous préconisons d’inspiration nordique en rupture avec le mobilier hospitalier austère. Pour l’ensemble des unités, les chambres sont conçues de manière à donner l’impression d’être « chez-soi ». Elles proposent un ensemble d’attention permettant un confort accru. Par la mise en place d’une véritable architecture intérieure, nous avons voulu créer des espaces confortables, rassurants, stimulants, ergonomiques et agréables tant pour le personnel soignant que pour les résidents. En effet, nous sommes convaincus que la qualité des espaces influe sur la sensation de bien-être et donc par extension sur le bon rétablissement des patients.


Surface / 5 440 m²
Coût /NC
Maitre d’Ouvrage / CARMI NORD PAS-DE-CALAIS
Lieu / Auchel (62)
Equipe / BECT
Performance / RT2012
Phase / Lauréat du concours 2016 - Phase APD

using allyou.net